untitled

Eric Eydoux, l'un des meilleurs spécialistes français de la culture norvégienne, vient de publier une histoire de la littérature norvégienne aux Presses Universitaires de Caen. C’est un ouvrage très exhaustif et richement illustré qui retrace la littérature norvégienne avec une plume alerte.

A l'heure où la Norvège vient tout juste de célébrer ses cent ans d'indépendance, Eric Eydoux, maître de conférence à l'Université de Caen, considère qu'il est temps de faire connaître la littérature norvégienne. Passionné par ce pays du Nord de l'Europe, M. Eydoux a déjà publié de nombreux ouvrages sur la Norvège, et a pris plusieurs initiatives d'importance concernant les relations culturelles entre la France et la Norvège. Ainsi, il est à la fois directeur de l'Ofnec (Office franco-norvégien d'échanges et de coopération) et créateur du festival de littérature nordique Les Boréales de Normandie, mais est aussi chargé du développement culturel auprès de la ville de Caen.

Partant de la lointaine poésie eddique jusqu’aux productions les plus récentes, Eric Eydoux a comblé une lacune évidente en signant un ouvrage de référence. Présenté sous forme de cinq chapitres d'inégale longueur – le chapitre consacré au XXe siècle étant aussi long que les quatre autres réunis – l'ouvrage traite des grandes tendances littéraires, des principaux auteurs et de leurs œuvres, mais contient également un bref rappel historique de la période en question en début de chaque chapitre. Il est agrémenté d'une abondante iconographie qui ouvre sur des aspects complémentaires de la culture norvégienne, ainsi que d'une bibliographie quasi-complète des études et traductions relatives à la littérature norvégienne.

Sous la plume d'Eric Eydoux, le public français découvrira la richesse exceptionnelle de la littérature en Norvège, loin au-delà de Ibsen et de Hamsun. Pour certains, Eydoux démontre même que la petite nation norvégienne aurait été une grande nation littéraire si sa langue n'avait pas été d'une faible diffusion.

Eric EYDOUX, Histoire de la littérature norvégienne, 2007, 160 x 240, broché, 528 pages

Source : Ambassade de Norvège